News

Consommation des produits laitiers par les enfants et évaluation de la qualité microbiologique des yaourts traditionnels (Kossam) commercialisés dans la ville de Maroua, Cameroun.

juil. 04, 2018

A. Tagne Tadié1, A. G. Silapeux Kamda1, R. Ponka2, E. Fokou1

1Département de Biochimie ; Université de Yaoundé I

2Institut Supérieur du Sahel; Université de Maroua

 

Résumé:

L’Extrême-Nord regorge le plus grand cheptel bovin avec 37 % de la production nationale. Cependant, les enfants de cette région sont malnutri (27 %). L’objectif de cette étude est d’estimer le niveau de consommation des laits et produits laitiers par les enfants et d’évaluer la qualité microbiologique des yaourts artisanaux (Kossam) commercialisé à Maroua, Cameroun.

Méthodologie : L’enquête a été menée au mois de septembre 2016 en utilisant un questionnaire semi-structuré et une check-list afin d’estimer le niveau de consommation des laits et produits laitiers. Les analyses microbiologiques des échantillons prélevées sur place ont été également réalisées pour déterminer leur niveau de contamination. 135 enfants de 6 à 15 ans ont pris part à l’étude. Les données recueillies ont été analysées à l’aide du logiciel SPSS 20.0 pour Windows.

Résultats : 07 types de produits laitiers consommés par les enfants ont été répertoriés dans cette ville, le Kossam (32 %) et le lait en poudre (42 %) sont les plus consommés. 65 % d’entre eux disent consommer ces aliments pour être en santé. Le lait frais et le Kossam sont produits sur place par les fermiers organisés en coopérative et commercialisés soient dans des boutiques (75%) ou par des ambulants (25 %). Les résultats des analyses microbiologiques variaient selon les échantillons et ont révélé la présence des coliformes totaux (1à6 Ufc/ml), de flore mésophile aérobie totale (5à10 Ufc/ml), de flore fongique (1à6 Ufc/ml) et les staphylocoques (1à5 Ufc/ml).

Conclusion : Les résultats des analyses microbiologiques corroborent ceux de l’enquête réalisée qui a révélé que les kossam consommés par les enfants étaient produits et conditionnés dans des mauvaises conditions hygiéniques, ce qui expliqueraient la présence des germes microbiens.

Contenu recommandé

Désolé, nous n'avons aucune recommandation à ce sujet.